• Le Château.... 13

     



    Lady prononçait chaque parole lentement, les dents serrées... Et je m'abreuvais de Sa sévérité, comme si j'en avais besoin pour être celle que j'étais, que j'avais voulu être.

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Elle se plaça face à moi, approchant son sexe de mon visage, et malgré qu'il fût caché, je le devinai tant Ses lèvres étaient gonflées. Elle avait lâché la chambrière et ôté Ses gants. Elle se pencha et planta ses ongles, ses griffes sur mes fesses. Tirant lentement, écartant mes fesses, écartant ma chatte. Je commençais à respirer, si fort... Elle remonta sur mes reins, sur mon dos... Je sentais la griffure s'imprimer sur ma peau. Une sorte de douleur électrique me parcourut, et j'en devins chair de poule...

    <o:p> </o:p>

    Je La devinais tout sourire, se délectant de mon corps offert. C'était renversant, Elle s'agrippait à ma peau, la peignait de Ses marques... Et quand Elle se relevait c'était pour s'attaquer à mes fesses, les rudoyer de Ses claques sauvages et violentes. Et si un de Ses doigts s'aventurait dans ma chatte, c'était pour la distendre encore et encore... Jusqu'à ce que ce soit Sa main entière qui m'explorât et m'envahît. Elle fouillait mon intimité avec fermeté, énergie et je ne pus plus retenir mon excitation. Mes gémissements se firent successifs et puissants tant je me régalais de Sa main.

    <o:p> </o:p>

    Et s'était agrippée à une de mes fesses en plantant ses ongles dans ma chair et me pénétrait de toute Sa main avec virulence. Je me vidais littéralement sur son avant bras, me sentant couler sans pouvoir me contenir...

    <o:p> </o:p>

    Ses mouvements s'accélérèrent alors encore, et encore, mes gémissements devinrent cris... Sa main me défonçait et lorsqu'Elle sut... Elle se retira, me laissant, femme fontaine, me répandre sur le sol accompagnée d'un long gémissement, d'un orgasme « coup de poing » qui me laissa presque évanouie...



    Les étoiles troublaient maintenant ma vision, moi, suspendue, ravagée et renversée... Renvoyée face à mon plaisir primal...



    Et il fallut que Lady sévisse pour me faire recouvrer mes esprits...

    <o:p> </o:p>

    Elle s'était accroupie devant moi et tenait mon visage dans Sa main, me giflant sèchement...

    <o:p> </o:p>

    Je ne pus que revenir sur Terre... Mais je me remettais difficilement de cette tempête intérieure... Et mon souffle court en était la preuve concrète...

    <o:p> </o:p>

    Elle se releva alors et je La vis se dégrafer le corset qui pigeonnait si opulemment Sa poitrine. Elle dégagea alors Ses seins avant de baisser lentement, et dos à moi, Sa culotte d'apparat. Je voyais lentement Son cul à la lumière des torches, Sa chatte apparaître... J'avais envie d'Elle !!!

    <o:p> </o:p>

    Nue maintenant devant moi, Elle s'approcha et me fit descendre un peu... suffisamment pour que je puisse glisser ma langue entre Ses fesses lorsqu'Elle m'offrit Son cul. Et si ma position n'était pas pratique, je ne fournis pas grand effort pour venir honorer son fessier de ma langue frétillante. Comme si je n'avais jamais eu plus envie d'autre chose dans ma vie, je me jetais sur son cul et lui donnais les plus ardentes caresses que je puisse. Je léchais avidement ce qu'Elle voulait bien m'offrir et j'en raffolais. Et je compris vite qu'Elle semblait appréciait. Elle ondulait, se trémoussait, jouissait....

    <o:p> </o:p>

    Elle fit alors un pas, et je me retrouvai à lécher le vide... Elle se retourna et vint de mettre devant moi, à genoux, pour m'embrasser. Posant Ses lèvres sur les miennes, laissant Sa langue aller à la rencontre de la mienne, et se mêler dans un ballet saphique des plus sensuels. Puis, se relevant un peu Elle m'offrit Ses seins pendant qu'Elle put aller me mordre le lobe des oreilles... Me mordre dans le cou...



    Ses morsures m'engagèrent à me jeter de plus belle entre Ses seins et à les déguster... allant de l'un à l'autre, les léchant, les embrassant, suçant les tétons, les mordillant... J'aurais aimé pouvoir bouger pour La prendre dans mes bras, pour explorer son corps qu'elle m'offrait de cette façon.

    <o:p> </o:p>

    Et c'est ainsi qu'Elle se releva pour me détacher et me laisser libre... Sûrement qu'Elle souhaitait que je puisse Lui offrir le plaisir qu'Elle attendait de moi.

    <o:p> </o:p>

    Elle s'allongea alors sur une sorte de canapé et écarta Ses jambes... Et sans qu'Elle ait eu à me l'ordonner je me plongeai sur Sa chatte. Je pouvais enfin la manger... Avec mes doigts je pouvais la pénétrer, écarter les chairs pour laisser à ma langue un terrain dégagé. Mes doigts la détaillèrent partout, entrèrent en Elle, par devant, par derrière... S'immiscèrent dans Son intimité, dans Son humidité. J'excitais Ses chairs avec un appétit sans fin, et Ses râles, Ses gémissements m'encourageaient à continuer encore, et encore... Elle avait replié ses jambes sur mon dos et profitait de ses talons pour griffer mes fesses nues... Elle se tortillait de plus belle... Elle m'excitait, je n'avais jamais connu pareille sensation encore avec une fille, mais tout était ici décuplé...

    <o:p> </o:p>

    Elle me parlait vulgairement maintenant, certainement que les mots crus qu'Elle me jetait devaient L'exciter encore plus intensément...

    <o:p> </o:p>

    « Enfonce ta main !!! »

    <o:p> </o:p>

    Je le fis... Oui, ma main entière, d'un coup, sans le moindre problème. Je La pénétrai d'un coup sec. Elle mouillait tant que ça entra aisément, naturellement. Elle se souleva, se cambra... Dégustant le plaisir de ce fist avec passion. J'aimais Lui donner ce plaisir, Elle était si belle entre mes mains, jouissant, haletant, se réjouissant, jouissant.

    <o:p> </o:p>

    « Mets l'autre !!! »

    <o:p> </o:p>

    Je ne réfléchis pas et plaçai mon autre main aux côtés de la première, déjà enfouie. Et elle la rejoignit d'un coup, elle aussi. Mes mains en Lady, je La soulevai de plaisir. Elle se mit à grimacer, à crier... Et plus j'accélérais, plus elle jouissait. Elle était au bord de l'orgasme.



    Mes mains La baisaient comme jamais je n'aurais espéré, et j'y prenais un tellement plaisir.

    <o:p> </o:p>

    Elle se cambra alors, fermant les yeux, bloquant sa respiration... En haut de Son mont des plaisirs...

    <o:p> </o:p>

    Elle hurla et s'écroula en arrière, ne m'offrant plus que Sa respiration comme parole.

    <o:p> </o:p>

    Je retirais mes mains, délicatement, excitant encore un bref instant Ses chairs épuisées. Elle releva la tête et m'agrippa le visage pour m'embrasser... Elle ne s'était jamais auparavant montrée si « douce » et j'en étais même surprise...

    <o:p> </o:p>

    « Tu as été bien... très bien même... Je n'aurais jamais cru... »

    <o:p> </o:p>

    Elle parlait doucement, lentement même, comme pour récupérer encore... Elle saisit alors une de mes mains et en suçant les doigts, comme pour « se » goûter...

    <o:p> </o:p>

    « Ce soir, en remerciement, tu pourras dormir aux pieds de mon lit »...

    <o:p> </o:p>

    Je la regardai, baissant lentement les yeux, comme pour passer de la position de complice à celle de soumise et lui dit : « Oui Lady, je Vous en remercie... »

    <o:p> </o:p>

    Je n'oublierai jamais ce moment.... Car la suite s'avéra plus « rude »...

    <o:p> </o:p><o:p> </o:p>

    PS : Lady Djushka, ces quelques lignes en souvenir de cette journée tellement.... Oui Tellement...



     


  • Commentaires

    1
    Maître des Ames
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 10:37
    Franchement
    je suis bien tombé, pile poil... je l'imprime et le lirai plus tard toula. Mais merci de cette ponctualité... Votre S&M déteint son Helvéticité sur vous.
    2
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 10:41
    moi je l'ai lu
    avec frissons...
    3
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 10:41
    Je vous en prie
    faites donc, vous me direz plus tard de quoi il retourne. Je suis presque en avance sur mon horaire prévu, mais je dois faire des courses... Bonne lecture en tout cas.
    4
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 10:42
    Tu lne l'as pas lu!!!
    tu l'as dévoré!!! En tout cas ça me fait vraiment plaisir... Merci bcp.
    5
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 10:43
    oui...
    je l'ai dévoré... c'est exquis juste après une bonne douche...
    6
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 10:44
    moi aussi...
    mais ca m'a donner encore plus chaud....mais de l'interrieur...et tu sais que transpirer a l'interieur c'est vraisment chaud tres chaud mais enfin j'atend quan meme un hautre episode ....bizzzzzz ma toula a+
    7
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 10:45
    je veux bien te croire
    moi je vais la prendre... L'écriture me prend de l'énergie... Je dois recréer bcp d'images dans la tête, et dans ce cas là... la température en est montée...
    8
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 10:46
    Bruscu
    je connais cette température intérieure qui monte, qui monte, qui irradie tout son corps... wouaou... Caliente en la case ahora! Donc il va falloir que tout çà redescende avant le prochain épisode...
    9
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 10:48
    enfin
    je t'embrasse ma Toula, merci pour ce moment d'excitation assez important...
    10
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 10:50
    ben...Innocente
    tout le plaisir était pour moi... D'autant que par moment la fiction est si proche de la réalité... Bref... Calmons nous un peu... on souffle on se détend... ;-) Mais j'ai du mal.
    11
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 10:53
    ouai ben
    c'est dur de se calmer parfois :(
    12
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 10:56
    Oui Innocente
    c'est dur dur, et d'autant plus lorsque l'on a un témpérament de feu... PAs vrai?
    13
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 10:57
    moi qui pensait
    qu'il faisait frais dans les chateaux!! 'jour toula, 'jour inno,!
    14
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 10:57
    oui
    et ajoute à ça (pour ma part) une excitation assez importante non comblée depuis quelques jours...
    15
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 10:58
    'jour Louise
    mais si il fait frais... juste assez pour raidir un mamelon...
    16
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 10:59
    Je comprends
    ta frustration... Et à part le mode manuel ou électrique, pas grand chose à faire!!! rires. Tu sais la frustration et le manque sont une épreuve extrêmement délicats...
    17
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 11:00
    Hello Louise
    les château sont frais oui, mais c'est ce qu'on y fait dedans qui fait monter la température... Mais Inno a raison... Un léger frisson qui excite un téton, le raidit... wouaou...
    18
    bob
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 11:23
    faut pas être mancho ;-)
    je savais que l'on pouvait mettre la main à la pâte, mais les deux ?!
    19
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 11:34
    La température grimpe
    au château.... Ouf, je vais aller me rafraîchir sous la douche, il fait de plus en plus chaud ici...
    20
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 11:53
    excusez moi
    vous n'auriez pas vu ma cravache? je ne sais pas où je l'ai égaré
    21
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 11:57
    Ah la la © maximgar
    (mais ah la la la la)... si on vous demande, je suis jamais passé par ici. Mais Bijour quand même.
    22
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 12:19
    le plaisir d'une femme
    est quelque chose de vraiment merveilleux. bonjour.
    23
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 12:45
    j'ai rempli....
    ma baingnoir de glassons..j'atend la suitte..merci ma toula et a+++++++(excus trop chaud pour les lechouilles j'ai la langue seche)
    24
    bob
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 13:59
    Bruscu
    quand il fait chaud, les chiens ont justement la langue dehors, remontée, pour capter l'humidité de la truffe, enfin tu vois ce que je veux dire ;-)
    25
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 14:39
    @ Bob
    oui bob, on peut mettre les 2 mains à la pâte... Et même pas besoin d'être ambidextre... tu te rends compte!!!! C'est un "coupe de main " à prendre... ;-)
    26
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 14:40
    @ LadyHawk
    la température monte, monte, c'est une question de climat, même si sur les bords du Léman il fera toujours plus frais qu'à Paris...
    27
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 14:41
    @ charmithorinx
    vous avez perdu votre cravache... C'est un problème çà... Mais en ce moemtn y a des soldes, et sûrement même chez Demonia je vous suggère...
    28
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 14:43
    @ maximgar
    Promis, ça restera secret... Les murs de ce Château restent toujours discret en ce qui concerne les âmes qui cheminent au long de ses longues coursives sombres...
    29
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 14:44
    @ Emric
    Bonjour à vous et bienvenue, car il me semble ne jamais vous avoir croisé encore... Le bonheur d'une femme est merveilleux, et celui de 2 femmes....
    30
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 14:46
    @ Bruscu
    la baignoire remplie de glaçons... Ca me rappelle quelques souvenirs à moi tiens... Et pour ce qui est des léchouilles...Tu es pardonné,On se rattrapera cet hiver!!!!!
    31
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 15:26
    Le Léman !!!
    autre endroit magique, rempli de beauté et de mystère, j'en garde un bon souvenir.. Je comprend ton spleen. Bises
    32
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 15:32
    Oui Saveria
    le léman et la brume qui s'y dépose langoureusement dessus au petit matin... Oùla pleine lune se reflète, charmeuse et mstérieuse... Je ferme les yeux...J'y suis...
    33
    DCSL
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 15:46
    des frissons
    sur tout le long du corps, merci ma belle.
    34
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 15:49
    DCSL
    les frissons nous parcourent avec une fluidité et une force renversante... Ils nous électrisent et alimentent le feu qui ne demande qu'à se réveiller et se propager partout en notre intimité...
    35
    Maître des âmes
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 16:10
    Chaud
    euh franchement, je n'ai pas de mots autre que celui que tout le monde a employé ici. c'est diablement chaud et encore plus de savoir qu'il y a du vécu... Je ne pers pas souvent mon sang froid mais là! Toutes mes félicitations SM.
    36
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 16:18
    le sang froid
    s'est donc réchauffé!!!? Rires... En tout cas, il est certain que la réalité apporte souvent une touche d'intensité supplémentaire... J'espère que vous m'excuserez de vous avoir ainsi troublé.
    37
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 19:46
    Tout à fait d'accord
    avec Maître des âmes, c'est d'autant plus chaud torride quand on comprend par ton petit "ps" que c'est du vécu... Bonne soirée :)
    38
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 19:58
    Du vécu oui
    et même si le cadre n'était pas le même, il y a un parallèle évident et c'est vrai que de transposer le réel dans le fictif est sympa aussi... Tiens ça me donne une idée de post çà... MErci New...
    39
    Gothika
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 22:04
    C'est pas vrai
    Non mais c'est pas vrai, je suis chez des amis et il regarde le foot à coter, à pein 1 mettre de moi et tu ne t'imagines pas comment je dois me forcer pour ne rien montrer. Tu nous as fait attendre la suite un long moment mais je doit dire que ce fut avec... Plaisir. Ah... Préssée de connaître cette uite si "rude"... Et une petite question pour finir, auras ton le droit a ce moment avec LAdy Djuska? Même si je me doute que ici tu en raconte un bout
    40
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 22:46
    Simplement...
    une envie de passer ici te déposer quelques bises très chère toula et puis te dire que ...
    41
    Mercredi 13 Juin 2007 à 17:54
    Belle écriture
    J'ai lu avec intérêt vos propos et j'aurai aimé être à la place de Lady. Votre écriture est enthousiasmante et nous fait vivre l'instant joliment. Bise à vous Mademoiselle - http://bagueparplaisir.canalblog.com
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :