• elle...



    Oui...

    Elle cliqua sur oui, de sa main tremblante... elle reconnut l'adresse de l'expéditeur, c'était Lui...


    Elle se trémoussa sur son siège, comme pour essayer de frotter son sexe sur le tissusde sa jupe déjà moite.

    Le message s'ouvrit...

    « J'ai lu ta lettre, elle correspond bien à ma demande. Cependant, à l'avenir tu tâcheras de faire mieux, toujours mieux... tu connais tes devoirs dorénavant.
    Dans quelques minutes tu seras appelée dans le hall de ton immeuble et un colis te seras remis... et des instructions te seront données...

    A ce soir... Tu seras mienne... »

    Elle referma le message aussitôt, comme pour s'empêcher de fantasmer sur ce proche avenir. Elle Le verrait ce soir, cela suffisait presque à la rassurer... Même si une part d'appréhension guettait toujours à l'horizon de sa conscience.

    Elle n'avait qu'une hâte... Recevoir ce colis...

    Et ce fut à petits pas rapides qu'elle rejoignit le hall quand on la fit quérir.

    Elle ne vit alors qu'elle...

    La femme s'approcha, toujours vêtue de sa robe longue de tissu noir et de vynile, Claquant ses talons sur le sol de marbre. Il aurait même semblé qu'elle avançât au ralenti, tant sa démarche semblait suspendue.

    « Prenons l'ascenseur... »

    Elle ne sut rien répondre, sinon tourner les talons et l'appeler.
    Ni l'une ni l'autre ne dirent mot. Mais elle la regardait, que diraient les gens de la voir une nouvelle fois aux côtés de cette femme à l'allure si expressive ?

    Elle entrèrent et lorsque les portes se fermèrent, la femme appuya sur STOP.

    On aurait pu lire la peur dans ses yeux... elle se sentait acculée...

    La femme lui ordonna de se tourner. Et elle s'éxécuta...
    La femme lui remonta la jupe, saisissant une fesse à pleine main, la malaxa...
    Elle se colla tout contre elle, plaquant sa poitrine sur son dos, elle sentait son souffle chaud dans son cou. Son corps ondulait à mesure que celui de la femme lui imprimait ce mouvement.
    Les dentes serrées, la femme lui parla... Lentement, presque de manière inaudible.

    « Dans le colis tu trouveras des bougies. Ce soir, chez toi, tu les disposeras en cercle et les allumeras à 22h00... tu te placeras au centre du cercle, nue, et te banderas les yeux avec le foulard de soie noire... Ta porte ne sera pas verrouillée et tu attendras... Compris ??? »
    Elle ne répondit rien...

    La femme lui enfonça alors sèchement ses ongles dans sa fesse et lui redit, de manière plus agressive...

    « Tu as compris... ?! »

    « Ou... Oui madame »...

    Elle reçut alors une claque sur les fesses, plus forte que jamais... Et ne put réprimer un cri de douleur et de surprise...

    Toujours bloquée par cette femme inconnue, elle n'osa faire quoi que ce soit...

    Celle-ci rapprocha sa bouche de son oreille, et la mordillant lui susurra :

    « Il va se régaler avec toi... je me régalerais aussi... »

    Sa main griffeuse glissa alors jusqu'à sa chatte dénudée et en recueilli son humidité...

    La femme fit enfin un pas en arrière et devant elle se lécha les doigts... Pendant qu'elle se rajustait sa robe.

    Elle rappuya alors sur STOP et la cabine se rouvrit...

    La femme en sortit et disparut dans le hall.


    Elle commanda à l'ascenseur de monter, et passant sa main sur sa fesse, sentit les chairs gonflées... Mais curieusement, la douleur lui faisait du bien, et son excitation n'avait fait que se décupler...

    Le colis à la main, elle compterait maintenant les heures qui la séparaient de Sa venue...
    Tout serait en place...
    Tout serait parfait...

    Elle Lui prouverait... Qui elle était maintenant...



  • Commentaires

    1
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 10:31
    Merci...
    Mr Thierryneck pour l'image... mdr... trop sexy!!!
    2
    Maître des Ames
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 10:36
    re bonjour.
    et bien vous ménagez le suspense et mon émoi au travail. J'espère que l'on m'appelleras pour aller chercher un colis, tout du moins, si la postière s'avère être aussi vynilement vêtue.
    3
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 10:38
    re...
    je ne ménage que le fait de savourer que la suite germe en mon esprit... rires...
    4
    Maître des Ames
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 10:49
    Comme d'habitude quoi!
    maintenant il est certain que demain sera un autre jour. Avec son lot de suspense aussi. Mais d'ici là il est vrai qu'en relisant tout d'un seul bloc, je vois bien que la demois"elle" est sur une pente qu'elle ne saura plus jamais remonter. elle sombre volontairement, et avec plaisir.
    5
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 10:54
    "elle"
    s'abandonne à ce qu'elel a toujours été, mais qu'elle s'était caché, derrière un écran d'auto-persuasion. Il est bon d'être soi-même, de cesser de se masquer pour commencer à vivre sa vie.
    6
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 10:58
    Bonjour,
    Une nouvelle menée de main de maître(sse) ;-)
    7
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 11:01
    merci Frenchemat
    je mène la barque dans la nouvelle, mais ce n'est qu'une nouvelle... Même si "maîtresse" n'est pas désagréable... ;-))
    8
    Maître des Ames
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 11:12
    je m'en vais
    de ce pas aller voir si rien n'est arrivé pour moi dans le hall. En passant bien entendu par l'ascenseur. sur ce, je vous souhaite un bon appétit et peut être ferai-je un saut dans l'après midi, des quoi que vous dévoiliez quelque chose!
    9
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 11:13
    toula, c'est une nouvelle
    qui "s'éternise", je crois que tu es bien partie pour en faire un roman :)) ce serait sympa, après tout :) Exemplaire dédicacée pour moi stp merci, bien sûr... bises chocolatées à la maîtresse de ces lieux (et oui encore !!)
    10
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 11:16
    je me régale.
    à lire ici ces histoires.
    11
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 11:20
    flo
    Ce ne sera pas un roman, d'abord parce que je n'en ai pas le talent. Je prends plaisir à faire "elle" sous mon clavier... En tout cas, ton compliment me touche réellement et j'accepte tes bises chocolatées... Evidemment même...
    12
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 11:21
    Blackdelator
    je vous laisse vous régaler, la gourmandise n'est pas le plus vil pécher... et non plus le moins désagréable...
    13
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 11:22
    cher Maître des Ames
    je ne dévoilerai rien.. je pense... je ne suis certes pas incorruptible, mais quand même... Bon appétit à vous aussi.
    14
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 11:30
    Si, bien sûr que si
    tu en as le talent... Mais que fait "Elle" SOUS ton clavier?
    15
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 11:32
    flo...
    "elle" est dans ma tête, vit en moi, jusqu'au bout de mes doigts... mais elle vit aussi par mon clavier... Celui ci lui donne son existence, électronique certes, mais moins égoiste que celle qu'elle connait "sans limites" dans mon inconscient...
    16
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 12:04
    vite la suite ;)
    chere toula toujkours aussi excitante :)
    17
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 12:10
    Rose Rouge...
    merci pour le compliment "excitante"... c'est le but de cet écrit... La suite viendra... elle viendra.. mais peut être pas demain...
    18
    thierryneck
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 12:36
    Je te confirme,
    que lorsqu'on m'appelle pour du courrier ce n'est JAMAIS une sculpturale jeune femme habillée de vynil sur talons aiguilles qui me le tend... Mais alors pas du tout, du tout, du tout... Et pas de soucis pour l'image, elle tombait pile poil... N'est ce pas???
    19
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 12:52
    il faudra
    que tu émettes une requête d'embauche... Mais je crains que ta concentration en pâtisse... non??? ;-))
    20
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 13:59
    Je n'ai pu m'empêcher
    de sourire à la lecture de ton billet. Sourire de circonstance pour une coïncidence et non sourire de moquerie, evidemment... J'ai reçu un colis en fin de matinée et si j'avais lu ton post avant... je n'aurais pu contenir quelques idées bien particulières...
    21
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 14:01
    Mais New...
    Ici tu peux sourire de tout, tu le sais bien, je ne t'en brimerai pas... Mais je vais t'avouer que les quelques personnes avec qui j'ai discuté m'ont toute dit qu'elles avaient des rapports particuliers avec les émissaires postaux maintenant...
    22
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 14:27
    ton blog
    me rappelle quelques souvenirs d'une ancienne relation!!!!! biz ici!!!je t'offre un bouquet de carottes pour la circonstance!!!! j'espère qu Flo sera pas jalouse !!!! lol !!!!
    23
    DCSL
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 14:27
    Humm
    compte aux doigts de fée, j'aime. Quel plaisir de te lire
    24
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 14:29
    Merci Lili
    j'espère que ce ne sont pas là que de mauvais souvenirs... Et merci pour les carottes, Flo ne dira rien car elle a omis de mettre de côté du chocolat à mon attention ce matin...
    25
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 14:29
    Merci DCSL
    ton compliment me vaut de voir mes paumettes rougir...
    26
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 14:33
    Chére Toula,
    Que d'émotions vous offrez encore par ces somptueux écrits. Je suis maintenant tres impatient d'en lire la suite dans les prochains jours, même si l'idée de l'attente m'est agréable. Le trouble et l'excitation m'envahissent plus qu'hier, mais surement moins que demain... Doux baisers à vous.
    27
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 14:35
    Cokinou...
    l'attente n'est bien souvent que source d'excitation car le cheminement fantasmatique de ses envie s'échaffaude doucement. Reste maintenant à ce que l'attente soit récompensée par un plaisir supérieure à celui qui était envisagé... C'est très mathématique, mais c'est surtout très bon lorsqu'on se laisse surprendre...
    28
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 14:42
    Oui Toula,
    Laissons nous surprendre et surprenez-nous encore...
    29
    Maître des Ames
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 15:11
    je tiens promesse
    en faisant un tour cette après midi. Et je constate que vous êtes restée inflexible. Elle a son colis, mais seule vous sacez ce qu'il adviendra. Alors je patienterai. Je vous souhaite donc une agréable soirée et à demain pour une suite, je rythme de croisière semblant atteint.
    30
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 15:22
    Cokinou...
    je vais tâcher de vous surprendre... et si je n'y parviens pas, j'espère que vous prendrez, au moins, du plaisir à lire... à imaginer...
    31
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 15:23
    Maître des Ames...
    vous avez tenu parole et j'ai tenu ma langue... La suite... La suite... Peut être demain, mais rien n'est moins sûr comme je vous disais... Il y a du changement prévu pour demain... Un gros gros gros changement dans ma vie... sorte de bouleversement (mais là j'en fais un poil trop)...
    32
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 15:29
    chère Toula
    je me délecte de cette lecture qui attise, réveille, énerve mes sens, elle me met en émoi, oserais-je te dire exactement ce qu'elle provoque en moi.Bizous du jour, tendres, humides, sexuellement inclassifiables
    33
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 15:32
    Ma Tendre...
    tes bisous inclaissifiables éveillent ma curiosité... Ce texte a donc su provoquer chez toi une réaction biologique à un ressenti né de sa lecture??? Wouaou, je suis très flattée... PS : tu peux oser dire... Je ne répèterai pas.
    34
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 15:41
    baisés inclaxxxxxifiables
    pour la réaction, imagine mes jambes décroisées sous le bureau, la jupe relevée, mes doigts trempés de liqueur... suis-je assez explicite ? ou faut il plus de détails ?
    35
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 15:44
    Ma tendre...
    j'imagine parfaitement ta situation... Par contre, si tu souhaite être plus explicite, et si celà te permet d'extérioriser son "excitation"... personne ici ne sera choqué... ;-)
    36
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 16:03
    oh Toula,
    si tu savais ce que mes mains font sous le bureau, je ne me contrôle pas, et franchement j'ai du mal à ne pas m'extérioriser tellement c'est... hum
    37
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 16:35
    MaTendre
    il ne faut jamais reprimer son désir, ni ses envies... alors laisse faire la nature, ta nature!!!
    38
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 16:44
    je
    ne peux m'exprimer librement ici, il me semble que cela serait fortement déplacé... de plus il s'agit de s'extérioriser vocalement ma chère Toula! mais mes dessous sont les témoins de mon plaisir solitaire
    39
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 16:47
    le plaisir est le plaisir
    et le taire est parfois bien difficile, je sais ce que sais... En tout cas, je te remercier de ta spontanéité à avouer ton excitation...
    40
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 17:00
    ma belle
    présentement, ce sont mes dessous qui se plaignent de l^'état dans lequel je suis
    41
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 17:03
    alors dans ce cas...
    il faut les libérer... les courants d'airs qui s'engouffrent sous une jupe sont parfois apaissants...Parfois...
    42
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 17:30
    il
    faudrait plus que quelques courants d'air, ma belle... tant il y a humidité ici
    43
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 17:41
    et bien
    si j'aiune part de responsabilité dans cet état... tu m'en vois ravie... J'aime provoquer des réactions à mes lecteurs et lectrices... Mais je pense que tu étais prédisposée...
    44
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 20:09
    Joliment écris
    Bonjour Toula ! Tu écris à merveille ! Bisous
    45
    CD
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 22:47
    Merci
    pour cette danse noctune.
    46
    CD
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 22:48
    NoctuRne.
    Nuit sans air.
    47
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 22:55
    merci Ofelya...
    que de compliment pour ces modestes lignes... Et une bises de toulouse...
    48
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 22:57
    CD
    les danses nocturnes... danses des songes au plus profond de son jardin secret... et donc... j'en profite pour vous souhaiter une bonne nuit...
    49
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 23:16
    Merci Toula.
    A vous aussi.
    50
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 23:29
    La nuit...
    je vous la souhaite même apaisante, loin du tumulte verbal...
    51
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 23:34
    En réalité,
    je ne sais plus parler alors je fais peu de bruit, en dehors du clavier. Bonne nuit à vous, Toula. Et merci pour votre humanité et votre esprit aussi, ça fait longtemps que je vous ai lue rigolote :))
    52
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 23:42
    je suis naturelle Cosmic
    simplement naturelle... Mais merci de ce compliment il me touche...
    53
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 00:08
    Chère Toula
    tu es naturelle (ouais je tutoie), mais te voici aussi du coup plus âgée. Alors pour une fois que je peux ramener ici ma bougie sans rougir, je vais me gêner !!! (Comment ça c'est sans rapport avec le billet publié ? Ben n'empêche !!! :p) Joyeux anniversaire donc...
    54
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 00:10
    en plus si ça c'est pas du cadeau
    mon dernier commentaire (avant longtemps !!!) rien que pour toi :)
    55
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 08:17
    Mince
    en ce qui me concerne, mon courrier se borne aux factures courantes et autres méchanceries du genre, en ce moment. Rien de fantasmant !! Joliment écrit tout cela ma Toula. Bises douces.
    56
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 08:42
    Ne serait ce pas
    ton anniversaire aujourd'hui ma Toula ? Alors mille voeux de bonheur pour toi et mille bisous.
    57
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 09:41
    @ Max...
    je te tutoie moi aussi pour l'occasion!!! Je te remercie d'avoit pensé à moi, et encore pour un de tes derniers comm, ça va être un collector ça!!! Et bien si tes chemins t'éloignent d'ici quelques temps j'aurais un merveilleux souvenir de toi... je parlais de la bougie bien sur!!! Bonne route Max et merci encore...
    58
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 09:42
    @ xaviere20
    je te rassure, Xav', le facteur est rarement aussi sexy chez moi et les nouvelles qu'il m'amènenet sont rarement enthousiasmantes, sauf quand il porte un colis amical!!!
    59
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 09:43
    @ LadyHawk
    Merci merci... 100 000 mercis pour toi Lady... depuis le temps que nous nous connaissons et nosu apprécions...
    60
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 10:55
    30 ans le 28 septembre
    Ce serait mieux 28 ans le 31 septembre ! Mais bon on ne peut pas demander au temps de suspendre son vol !!! Bon anniversaire. De la soie et pas d’acier !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :