• elle...


    Elle avait approchait le divin...

    Non point entre Ses mains, mais simplement par Sa voix.

    Elle était une femme libérée, elle avait déjà maintes fois goûté aux délices de la chair. Mais si elle n'était pas délurée, pas encore du moins, elle avait découvert « autre chose »... Au plus profond d'elle...

    Soudain, ses aventures passées lui devinrent obscures, secondaires, insignifiantes. Elle venait de basculer...

    En devenant sienne, elle s'était faite chienne, et maintenant Sa vie entière serait régie par ce collier d'acier dont Il la gratifierait le moment venu...

    Elle en devinait la portée, et si elle savait qu'elle aurait pu faire demi tour, elle n'aurait pu s'y résoudre.

    « - Rentre chez toi, et jusqu'à notre prochain contact, la seule façon dont tu connaîtras le plaisir sera de penser à ce que je suis, ce que tu es... »

    On lui tendit sa robe, qu'elle renfila aussitôt, prenant soin d'ajuster ses bas avant de la lisser. Elle mit son manteau et sortit, les pommettes rouges...

    Marchant dans la rue à petits pas rapides et ayant pris soin de regarder derrière elle, elle se toucha les fesses, pour sentir la marque, Sa marque.

    Elle frissonna à son contact, et mouilla...

    Chez elle, devant son grand miroir, elle laissa tomber son manteau, et se dénuda...

    Que de sentiments, d'émotions, submergée, noyée...

    Dans la salle de bain, elle entra dans un bain chaud, peut être éteindrait-il le feu qui avait pris naissance entre ses jambes... Mais les flammes qui léchaient maintenant son âme ne s'étoufferaient pas...

    Elle se sentait en danger, en danger de ne pas se tenir... Elle aurait tant voulu poser sa main sur son sexe, se toucher le clito, se caresser enfin et jouir à nouveau...
    Les yeux fermés, ce n'était pas l'obscurité qui se montrait, mais des flashes, des images d'elle, de Lui, d'elle entre Ses mains.
    Elle s'empêchait d'enfouir ses mains dans son intimité, de prendre ses seins... Sa chair réclamait ses mains, sa chair réclamait...

    Elle bascula la tête en arrière et écarta ses jambes... elle ondulait son bassin, de plus en plus vite, de plus en plus fort... Son souffle la rattrapa, la saisit... Elle sentit la chaleur l'envahir, envahir sa poitrine, ses joues, sa chatte... Elle gesticulait, l'eau léchant son corps...

    Et elle Le vit, face à elle, son regard toujours noir et mystérieux... Elle Le vit s'approchait... Elle le sentit la prendre...

    Un cri, un long gémissement accompagna un spasme qui fit déborder la baignoire... Un moment où son corps tout entier se tendit, ou son jus se mêla à l'eau... Elle sentit le mince jet être expulsé une nouvelle fois et elle retomba... Epuisée... Ravagée... Mais seule...

    Seule chez elle, sans même s'être caressée, elle avait joui... Au moment où Son image lui était apparue...

    Son cœur, son âme... Son corps était dépendants de Lui...

    Elle reposa sa tête sur l'émail de la baignoire et ouvrit les yeux, une larme coula...

    Une larme d'Amour...


  • Commentaires

    1
    Maître des Ames
    Lundi 25 Septembre 2006 à 11:01
    Bonjour...
    Vous me diriez que je suis fidèle au poste, je ne vous contredirai pas. D'oul'intérêt d'avoir 2 écrans d'ordinateur. Cette demois"elle" semble connaître une addiction de plsu en plus forte, de plus en plus incontrôlable. Elle a basculé vous dites, et jusqu'où ira-t'elle?
    2
    Lundi 25 Septembre 2006 à 11:05
    bonjour monsieur.
    je pourrais même dire que vous êtes là presque à l'heure, mais vous surveillez à ce que je comprends. Son addiction la mène déjà à perdre une partie de ses décisions, elle glisse peu à peu entre Ses mains... Elle lui a ouvert son coeur. Chaque minute qui passe lui donne ce qu'elel a toujours voulu.
    3
    bob
    Lundi 25 Septembre 2006 à 11:21
    hello Toula
    tu es s^re de la première phrase ? Ce we j'ai pensé à toi, c'était la nuit des musées à Lausanne, le pass à tous les musées de la ville se faisait avec un collier (pour chien) avec une boucle pour laisse (et une médaille) tu es à l'origine de cette idée ? ;-)
    4
    Maître des Ames
    Lundi 25 Septembre 2006 à 11:23
    Je ne peux
    imaginer ce que vous avez en tête pour l'avenir d'"elle", mais je suis sûr qu'elle ira toujours plus loin, pour lui. Elle en pleure déja d'amour.
    5
    Lundi 25 Septembre 2006 à 11:26
    tu fais bien de m'en parler
    bob... je vais immédiatement prendre contact avec la mairie de Lausanne et l'office des musées vaudois afin de leur signifier ma désapprobation quant à l'utilisation des codes "bdsm"... vous les Suisses... vous êtes de sacrés "coquins"... PS : la dernière phrase a été mûrement réfléchie... mûrement...
    6
    Lundi 25 Septembre 2006 à 11:27
    Monsieur,
    sa quête n'est aps une introspection, elle se laisse aller, se laisse guider par ses envies... elle s'abandonne à ce qu'elle a toujours été...
    7
    Lundi 25 Septembre 2006 à 11:28
    oups... bob...
    je voulais dire que la première phrase avait été mûrement réfléchie... mais la dernière aussi... tout a été très réfléchi en fait;-)))))
    8
    Lundi 25 Septembre 2006 à 11:38
    Ca marche !!!!!!
    Mais il faut dégainer le doigt à la vitesse de la lumière ;) Alors voici, me voilà ici pour vous saluer, Toula. J'ai lu. Quand l'intense plaisir qui se sait révolutionne la permanence du temps, et ce sens qui emplit et décuple. Quand l'amour se révèle autant en esprit qu'en chair. C'est exceptionnel, en effet.
    9
    Lundi 25 Septembre 2006 à 11:43
    je heureuse de vous (re)voir ici...
    vous avez su dégainer en un éclair... Je pense que l'amour n'est jamais plus fort que lorsqu'il envahi notre corps, notre coeur, notre âme... une sorte de temps suspendu...
    10
    Maître des Ames
    Lundi 25 Septembre 2006 à 11:50
    ce qu'elle a toujours été!
    c'est une belle expression pour montrer qu'elle s'éveille à sa propre nature. Elle était faite pour aimer à sa façon, peut être différente des moeurs habituelles, mais l'amour est l'amour, quelle qu'en soit sa manifestation. Et bien je vous dis évidemment à demain pour la suite! bonne journée toula.
    11
    Lundi 25 Septembre 2006 à 11:53
    Elle ne fait
    que suivre son instinct, sa nature la plus profonde. Elle L'aime à sa façon, dans leur univers à eux... Je vous souhaite une bonne fin de journée, et pour une suite... laissez-là donc savourer son bain, il fut brénéfique et éprouvant, révélateur et orgasmisque ;-)
    12
    Lundi 25 Septembre 2006 à 13:04
    ma belle
    pleurer de plaisir, sentir une larme couler suite à un orgasme... que c'est bon, oh ma belle j'en rêve encore... bizous tendres et humides
    13
    Lundi 25 Septembre 2006 à 13:25
    des bisous tendres et humides
    pour moi!!! Whouaou, tu me gates! J'ai trouvé que l'expression pleurer d'amour était magnifique... Tu reviens ici quand tu veux...
    14
    pffffffff
    Lundi 25 Septembre 2006 à 13:48
    elle s'est pas fait défoncé le cul encore?
    t'attends quoi pour qu'elle se fasse prendre?
    15
    Lundi 25 Septembre 2006 à 13:52
    Vous êtes ponctuel "pfff"
    et vous m'honorez une nouvelle fois d'une remarque établissant pour de bon toute votre inculture érotique, bdsm et de savoir-vivre. Votre frustration vous emmènerait-elle à faire une prière chaque pour que j'écrive un texte bien hard, bien glauque??? Une fois de plus je vous demande de laisser tomber, vous perdez votr temps ici et le mien. Sur ce, je vous laisse à votre "branlette" de 14h00... A bon entendeur...
    16
    Lundi 25 Septembre 2006 à 14:49
    que l'amour
    fleurisse encore!! les feuilles d'automne c pas bon pour le/la moral
    17
    Lundi 25 Septembre 2006 à 15:02
    oui Annousti
    Il faut que l'amour fleurisse et sème partout son pollen de passion... Je vous envoie toutes mes amitiés...
    18
    Lundi 25 Septembre 2006 à 15:08
    Je me délecte
    de la suite de l'histoire d'Elle, femme au corps et à l'esprit si sublimement envouté par Lui... Merci à vous ! Bises
    19
    Lundi 25 Septembre 2006 à 15:09
    Délectez vous Cokinou...
    celà est fait pour çà... sa vie est tournée vers son accomplissement... vous la suivez pas à pas...
    20
    Lundi 25 Septembre 2006 à 15:22
    Ma chère Toula
    tu n'imagines pas à quel point! j'ai une envie incontrôlable de te gater ma belle!!! encore quelques baisers accompagnés de caresses un peu partout
    21
    Lundi 25 Septembre 2006 à 15:34
    ma Tendre...
    une "envie incontrôlable de te gater ma belle"... et bien, je suis maintenant certaine que le feu nait chez toi en fin de semaine dernière continue à brûler tes chairs... c'est un état qui n'est pas des plus désagréables, n'est ce pas?
    22
    Lundi 25 Septembre 2006 à 15:58
    état
    incontrôlable, incontrôlé qui plus est! j'ai pas envie de me retenir!, j'aime bcp oui! bizous ma belle, humides.............
    23
    Lundi 25 Septembre 2006 à 16:00
    et des bizous humides pour continuer
    l'automne s'avère vraiement chaud bouillant cette année... L'appel des sens...
    24
    Isafc70
    Lundi 25 Septembre 2006 à 16:03
    La beauté et la brutalité
    du plaisir cérébral... Quel beau texte que voilà ! En tous points à la hauteur des premiers épisodes, et qui me laisse dans un émoi certain... Quoi de plus beau que de pleurer de plaisir...
    25
    Lundi 25 Septembre 2006 à 16:05
    oui Isa
    quoi de plus intense que d'offrir ses larmes en retour du plaisir que l'on a reçu, que l'on a connu... Ce sont des moments à part...
    26
    Lundi 25 Septembre 2006 à 16:10
    pas l'appel
    mais plutôt le réveil, comme si je venais de sortir de ma chrisalide et que j'avais soif de plaisir continuellement! rô çà glisse tout le temps
    27
    Lundi 25 Septembre 2006 à 16:11
    c'est une belle expression
    "le réveil des sens"... un moment où se révèle à nous une nature que l'on ne soupçonnait pas, ou que l'on avait écartée...
    28
    Lundi 25 Septembre 2006 à 17:23
    Beau texte
    Toula, des larmes de plaisir, un rêve de désir violent... c'est peut être cela "Le divin" ? Bises ma Toula
    29
    Lundi 25 Septembre 2006 à 17:25
    je ne sais pas si c'est le divin
    mais en tout cas, et dans ma conception, ça s'en rapproche de très très près...
    30
    Eve
    Samedi 7 Octobre 2006 à 21:20
    Merci Toula !
    J'ai recommencé Elle...elle... confortablement assise, une main sur la souris et l'autre tenant mon vibro et je ne me suis pas rendu plus loin que se 3 post avant d'avoir un délicieux orgasme. Je garde la suite pour un autre moment.
    31
    Dimanche 8 Octobre 2006 à 08:50
    Eve...
    d'abord ne me remerciez pas... j'y ai cerainement pris autant de plaisir que vous....mdr... Et ensuite... Je vous remercie de m'avouer cette réaction... Elle ne me laisse pas indifférente.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :