• elle...


    Le miroir lui renvoyait une image qui n'avait jamais été la sienne, elle se découvrait, se révélait... Elle porta la main à son cou, et un court instant ressenti Sa main le serrant si fort...

    Elle reprit ses esprits une seconde, et s'apprêta... tel qu'il lui avait été demandé.

    Cette robe moulante qu'elle n'avait osé mettre que dans la boutique où elle l'avait achetée, ces bas noirs aux jarretières raffinées... Et pour la première fois depuis les lustres, elle ne porterait pas de sous-vêtements. Elle sentait déjà ses tétons pointer en frottant contre le tissu... Son entrejambe, nue, épilée de prêt, disponible...

    En regardant son image elle ne se reconnut pas... Mais sa décision était prise. Son esprit savait celle qu'elle était, ne restait plus qu'à son corps à s'y plier.

    Elle enfila son imperméable, ses talons bien plus hauts qu'à l'accoutumée et sortit...

    Dans le métro elle s'aperçut bien vite que les gens la regardaient, la mataient comme on aurait pu dire... On l'avait toujours regardée, après tout c'était une belle femme, mais aujourd'hui elle avait le sentiment que les gens comprenaient ce qu'elle était... Et si elle n'en avait pas honte, bien au contraire, elle ressentait le poids de ces yeux inquisiteurs face à sa nouvelle nature... Elle faisait front !

    Elle frappa enfin à la porte et elle s'ouvrit...

    Il faisait noir, et c'est une main qu'on lui saisit pour la guider dans l'obscurité... Quand on la lâcha, elle resta immobile, laissant son manteau glisser au sol...

    Soudain, une lumière vacilla, et des cierges s'allumèrent autour de Lui... assis sur son fauteuil. Elle baissa les yeux...

    Il la dévisageait de son regard sombre... Inspectant cette femme devenue chienne... sienne...

    - Déshabille-toi...

    Sa voix rauque eut l'effet de la foudre sur elle, et s'exécuta... Se présentant nue maintenant, jambes écartées.

    Il se leva et la mit au sol. Allongée sur le dallage froid, il tourna autour d'elle avant de reprendre sa place.

    - Je veux ton orgasme... Caresse toi...

    Elle ne réfléchit plus et laissa glisser sa main vers son sexe, toucher son intimité humide et torride. Lorsque son doigt frôla son clitoris elle frissonna, et sombra peu à peu... Jusqu'à ce qu'Il l'interrompe.

    - Tu es à moi... et la seule manière de te masturber sera de le faire à 4 pattes...
    Elle bascula alors sur le côté, puis se redressa, la croupe tournée vers Lui...

    Mais ce ne fut pas à sa convenance, et d'un mouvement rapide se leva et lui claqua les fesses âprement. La saisissant par ses cheveux, Il la fit tourner de 180° et se rassit.

    Là, le visage face à Lui elle reprit sa besogne...

    Sa main retrouva le chemin de son clitoris, maintenant trempé par son sexe dégoulinant. Elle le frottait avidement, avec acharnement, l'agaçant de ses caresses appuyées et précises. Son souffle était devenu bien rapide, et son ventre se contractait à chaque mouvement. Ses doigts glissaient jusqu'en son sexe, le fouillant avant de le pénétrer, de s'y enfoncer.

    - Regarde moi...

    La joue appuyée sur le sol, elle se noya dans Ses yeux, ne les lâchant plus du regard.

    Sa main trempée, elle faisait coulisser ses 4 doigts dans son sexe, son pouce se chargeant de torturer la sensibilité de son clito.
    Ses mouvements saccadés trahissaient maintenant son plaisir, sa jouissance...

    Elle accélérait, comme pour ne pas perdre cet élan, cette pulsion, ce fil érotique qui la reliait à l'orgasme.

    Elle mouillait, elle était au bord de son plaisir, mais dans sa tête, ce n'était pas l'image de sa chatte qui s'accaparait ses pensées, mais son image à Lui. Elle se masturbait pour Lui... Impassible...

    Soudain, une chaleur brûlante envahit sa chatte et grandit... grandit... Elle remonta dans son ventre, contracta ses tétons, emprisonna sa gorge, lui submergea le visage... et elle se répandit sur le sol... Une fontaine coula sur le dallage, sa fontaine... Son nectar de femme recouvrit ses doigts, coula sur son ventre tendu...

    Sa vue s'était faite trouble à cet instant, elle L'avait perdu du regard, mais peut être était-ce Lui qui avait capturé sa vison...

    Elle tenta de se redresser, mais une douleur aigue la transperça... Une douleur comme elle n'en avait jamais connu auparavant. Celle d'une badine, longue et ferme, nerveuse et célère...

    - Tu m'as offert ton cœur, et aujourd'hui c'est ton orgasme dont je viens de prendre possession... Ton plaisir m'appartient...



    Les paroles s'imprimèrent au plus profond de son âme... Elle ne pouvait plus faire marche arrière, mais en aurait-elle eu envie ?


    Son cœur elle Lui avait offert
    De son plaisir elle Lui avait fait don...


  • Commentaires

    1
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 09:59
    aimer
    simplement aimer... le resqte va de sens :) chacuns sa facon d'aimer :) le tout est d'etre epanoui ! bises !! A.S
    2
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 10:06
    le tout est de s'épanouir
    vous avez raison. Ensuite chacun trouve sa voie... je vous envoie des bises pluvieuses...
    3
    Maître des Ames
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 10:12
    la maxime finale
    résume à elle seule l'ampleur d'une telle relation. la température est montée d'un cran à la lecture de ces lignes... et ça ne réchauffe pas que le coeur si vous me permettez.
    4
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 10:15
    Monsieur,
    ces relations là reposent sur des bases que certains ne comprendront pas, et pourtant lorsqu'on aime quelqu'un il faut lui faire don d'une partie de soi... Ici c'est peut être plus marqué... Et je vous permets d'avoir chaud où vous voudrez rires.
    5
    Maître des Ames
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 10:26
    merci toula,
    mais après tout je m'atais arrogé ce droit! cette demoiselle "elle" semble vivre un accomplissement, et vous? en était ce un de franchir le pas?
    6
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 10:32
    Un accomplissement...?
    Après tout je vais donner uen réponse claire : OUI, c'en était un. Je ne me suis pas levée un matin en me disant je veux être soumise... Ce fut un cheminement, une progression non seulement dans mes désirs, mais aussi dans ma psychologie. J'ai compris certaines choses maintenant. Donc je peux attester que je suis bien, telle que je suis maintenant. Et rien ne me fera dire le contraire.
    7
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 10:47
    hum chère
    toula, si je n'étais pas au bureau, là, maintenant, je ne peux dire ce qu'il se serait passer entre mes doigts et mon corps... chutt. Bizous ma belle Toula
    8
    Maître des Ames
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 10:49
    je comprends
    et c'est la preuve que vous n'avez pas sauté dans le train BDSM uniquement par "mode", comme c'est le cas souvent. Ensuite vous avez trouvé votre voie dans le BDSM et aujourd'hui vous tenez un blog. bravo.
    9
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 10:55
    oooh ma Tendre...
    à ce poont là??? Une certaine émotion se serait-elle emparée de toi??? au point de perdre les commandes de la bienséance et basculer dans le charnel??? En tout cas, si l'effet que ce texte t'a fait est celui dont tu parles, j'en suis ravie... j'ai touché juste...
    10
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 10:56
    et oui monsieur
    j'ai choisi une voie... et je parcours chaque jour un bout de chemin, je fais d'autgres choix, je découvre, je goutte, j'avance, je recule parfois aussi... la vie quoi... mais une vie dont je suis fière...
    11
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 11:09
    et
    bien je plaide coupable.... de plaisir
    12
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 11:11
    Tendre...
    tu aurais toutes les circonstances atténuantes du monde... et toute l'indulgence du jury... Il y a des cas de force majeure où on ne peut lutter contre la nature... "sa" nature... çà se serait un crime...
    13
    Maître des Ames
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 11:27
    Et bien toula
    je vous félicite de ce choix et de la manière dont vous menez votre chemin. Et si d'aventures, votre texte a une suite, n'hésitez pas (je sais que vous aimez les trilogies, etc...)
    14
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 11:32
    Toi je vois
    que tu aimes recevoir des cadeaux mais tu sais aussi en faire :))) Euh... pas tout lu :((
    15
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 11:32
    merci monsieur...
    je mène ma barque avec entrain et dévotion... Une suite... ? ah... je n'y avais pas pensé... ;-)
    16
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 11:34
    Flo...
    donner est mieux que recevoir... le don est un concept qui aurait tendance à se perdre, dans tous les secteurs de notre vie, on monnaye tellement de choses... La vraie nature est généreuse je pense... Et si tu n'as pas tout lu... surtout pas de souci, ni autre... ok??? sinon privation de carottes!!!
    17
    Cokinou
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 11:39
    fort
    Un texte fort, puissant et d'une touchante sincérité. L'expression parfaite de ta passion... Félicitations.
    18
    Maître des Ames
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 11:40
    il y en aura une, je le parierai
    mais je vais vous laisser y réfléchir ce WE en vous en souhaitant un moins pluvieux. Vous restez encore empreinte de mystères qu'il est bon de découvrir au fur et à mesure. Au re voir.
    19
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 11:42
    Merci Cokinou
    ce n'est pas une autobiographie, mais par moments, effectivment la fiction rejoint la réalité... Et comme vous el signalez, cette sincérité n'est pas inventée, elle est vécue, une part de moi-même..
    20
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 11:43
    Maître des Ames...
    la suite, s'il y a suite, n'est encore qu'entre mes pensées... Le mystère est excitant à découvrir, à résoudre... Bon We à vous aussi.
    21
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 11:58
    chere toula
    j'ai repondu chez nous sur qu'est ce que laimotherapie ... vous me direz si cela vous tente ;)
    22
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 11:59
    et bien
    j'en suis toute remuée. Je me suis laissée entrainer je coirs ;)
    23
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 11:59
    je vais de ce pas lire rour çà...
    et je vous donne ma réponse ensuite... curiosité quand tu me gagnes...
    24
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 12:02
    Lumière...
    et où cet entraînement vous a -t'il conduit??? dites moi tout.. je suis en mode "curieuse" aujourd'hui...
    25
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 12:04
    la curiosité
    est une qualité ;) surtout dans le domaine amoureux et sexuel ;) n'est ce pas !
    26
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 12:07
    la curiosité
    est la porte qui mène aux nouvelles [s]expériences, aux nouvelles sensations... Je dis toujours qu'il faut être ouverte et volontaire...
    27
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 13:13
    Bonjour Toula
    Je t'envoie un bisou de Budapest ou je passe le WE, il fait tres beau...
    28
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 13:17
    Hello JC...
    donc si je comprends bien... il fait beau partout sauf chez moi quoi.... sniiiiiiiiif... [mode Caliméro : c'est vraiment trop injuste]... Bisous à toi Jc et profites-en bien alors...
    29
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 13:32
    Waouh...
    Quel souffle, quel pouvoir évocateur... Suis ko là d'un coup ! J'en perds mes mots...
    30
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 13:35
    Isa...
    du moment que ce ne sont que des mots que vous perdez... l'émotion demeure et irradie la chair...
    31
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 16:34
    je me
    sens très ouverte cette après-midi, et surtout à toutes suggestions... je glisse là ma Toula? retenez moi!!!
    32
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 16:37
    et bien si tu glisses
    dans cetet direction... si délurée et si érotique... laisse toi allée, nous y irons ensemble... La journée n'est pas encore finie, mais je te sens très très "open"... c'est bien, c'est bon même...
    33
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 19:15
    Bonsoir
    Merci de ton mot chez moi, Toula. Oui, je vois que ça frotte et ça glisse par ici. Bravo pour ce texte bouillant !
    34
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 19:20
    la journée fut bouillante
    un petit peu partout vous savez... et je n'ai que peu de mérite à l'avoir rendue glissante... rires... Et je vous rends la pareille en vous remerciant de votre venue... comme quoi un canapé est un bon moyen de locomotion entre les blogs... ;-))
    35
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 21:10
    un coucou
    un bisou en espérant que tout va bien.
    36
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 21:13
    le coucou est accepté
    et je t'en renvoie un pimenté... et tout plein de courage...
    37
    lulu
    Samedi 23 Septembre 2006 à 07:56
    re coucou
    salut toula c est lulu pardonne moi de mon infidelite bises a toi
    38
    Eve
    Samedi 23 Septembre 2006 à 21:52
    Elle...
    J'espère qu'Elle revienda souvent, ces textes sont délicieux. Bisoux
    39
    Dimanche 24 Septembre 2006 à 22:19
    Coucou Lulu...
    Heureuse de te lrie avant, je l'espère... une présence plus régulière... en tout as je t'envoie de gros baisers...
    40
    Dimanche 24 Septembre 2006 à 22:20
    Eve
    ravie, tout d'abord, que vous trouviez le texte délicieux... Elle sera vrisemblablement de retour par ci par là....
    41
    Lundi 25 Septembre 2006 à 01:39
    hirsute
    une façon autre d'être sexe-cul: http://andy-verol.blogg.org "Dans l'inverse.Pas d'endroit. Le doigt dans sa chatte. Hummm. Le doigt dans sa chatte. "
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :