• Image : ?

     

     Aaah Pâques...

     

    Délice d'une douce journée d'avril, quête effrénée du Saint Graal cacaotée dans le jardin...

    Le chocolat fascine, hypnotise les papilles, overdose les insatiables bouches avides...

    Et que dire des délices du chocolat fondu ??? Qui peut lentement couler, s'écouler le long de montagnes et de vallées, et s'allier du sel d'une peau pour vous ensorceler...

    Les yeux fermés, je pense à cette divine douceur, à cette tiédeur sucrée, qui recouvre mon corps, en attente d'être dégusté...

     

     

    Joyeuses Pâques, et surtout n'écoutez jamais Sœur Toula :

     

    Toute modération est formellement proscrite !!!!

     

     

    PS : S&M, de votre verdoyante et bancaire contrée, je pense que vous avez perdu mon adresse pour l'envoi d'une boîte estampillée Sprüngli... Non ?

     

     


    26 commentaires
  • Photo : http://www.latexlair.com

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p><o:p> </o:p>

    Avec toute sa félinité elle étira ses jambes,

    Ses ongles serrèrent les draps froissés.

    <o:p> </o:p>

    Elle se cambra, projetant son cul en l'air...

    ... Puis fit le dos rond, et regarda son intimité, chaude et moite.

    <o:p> </o:p>

    Elle descendit de son lit, et à quatre pattes parcourut le couloir langoureusement... Lascivement...

    Basculant ses hanches, roulant des épaules... Comme au ralenti...

    Comme une guéparde dans la Savane...

    <o:p> </o:p>

    Elle s'approcha du frigo, rempli son écuelle de lait frais...

    Elle se baissa, comme une chatte lascive...

    <o:p> </o:p>

    Et plongea sa langue dans le blanc liquide nourricier et le lapa...

    <o:p> </o:p>

    Elle aimait ces ordres là... Ses ordres là...

     

     


    21 commentaires
  •  

    Photo : toula

     

     

    Et voilà...

    Chose promise, chose due...

    Cependant, n'allez pas croire que je vais m'adonner à un exposé sur le bondage, loin de moi l'idée de reprendre l'histoire du Shibari japonais et de ses différentes manières.

    Mais ici, simplement, me délecter de cette image et de tout ce qu'elle peut faire naître au fond de mon cœur, de cette idée supérieure du lien...

    De cette sensation de la corde s'enroulant autour de moi, de ce lien qui m'enserre tout progressivement, sans la moindre violence...

    S'il est quelque chose d'artistique dans le BDSM, c'est bien les postures que font prendre ces cordes, ces mouvements figés par un simple jeu habile, et pourtant si difficile à maîtriser...

    Je ferme les yeux...  

          

    Et ce sont Ses mains que je sens charmer ces cordes pour qu'elles s'enroulent autour de moi.

                Charmeur de ce Serpent de Chanvre, Il est celui qui me modèle, me fige selon Ses désirs...

                Car le plaisir né de cette contrainte, explose lorsque les liens se dénouent...

     

     


    24 commentaires

  • Une bonne fessée... oui, une bonne fessée...

    En voilà une phrase qui sonne bien et qui éclabousse les relations de pas mal de couples, légitimes ou non, , D/s, vanilles etc...


    Et si, au premier abord, ceci peut être tout mimi et excitant, ce n'est rien de plus qu'une perversion venue tout droit de l'enfance...


    Car après tout, qu'importe la manière de la donner, le climat, le scénario... etc... une fessée est bien une fessée !!! Une manière d'appréhender le plaisir différemment...

    Et je ne fais pas de distingo, que la fessée soit timide et picotante, qu'elle soit rude et sévère, accessoire ou punition... Elle n'est là que pour procurer toujours plus de plaisirs au « fesseur » et à la « fessée »...



    Version 1 : Se sentant déjà bien excité, il attrapa sa copine par le bras, et le sourire aux lèvres lui lança « petite coquine, tu mérites bien là une bonne petite fessée sur mes genoux »... Elle se laissa pencher, et poussa de petits piaillements à chaque fois qu'elle entendait le claquement sur son fessier... Sur son ventre, elle sentait la queue de son homme se raidir, elle ne tarderait pas à l'accueillir en elle...

    Version 2 : Attachée sur la Croix de Saint André, elle tâchait de trémousser son cul pour dissiper la douleur. Mais Sa voix l'interrompit véhément, sèchement ! Le claquement déchira le silence de la pièce. La chaleur irradia immédiatement ses fesses. Une brûlure impitoyable qui lui arracha un gémissement étouffé. Elle ondula un peu et reçût encore... Les fesses rougies, marquées... il ne lui tardait plus que de passer sa main sur ses fesses pour sentir sa peau gonflée, caresser ensuite son sexe détrempé avant de se goûter...

    Version3 : A cheval sur sa copine, elle sentait en elle les doigts fouiller son intimité. Jamais elle n'aurait cru son amie capable de se jeter sur elle ainsi... Les deux femmes se découvraient une passion, un amour pour ce plaisir qu'elles seules savaient s'offrir. Et à mesure que les doigts la pénétraient, elle se faisait claquer les fesses, comme si les claquements rythmaient les coups de reins qu'elle donnait sur les doigts mouillés de sa copine.

    Et oui... une fessée, il n'y a pas d'heure pour en déguster...


    19 commentaires
  •  



    Samedi soir, je suis tombée sur émission de la chaîne Discovery Channel, Sex Sense... Et bien vous n'en devineriez jamais le sujet : le bdsm...

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Donc, installation sur le canapé et concentration sur le propos, ce n'est pas tous les jours que l'on en parle à la TV...

    <o:p> </o:p>

    Et loin d'être une promotion de ces pratiques et de ce milieu que j'affectionne, j'ai trouvé ce reportage, ce dossier très « objectif »... Et je ne suis pas de mauvaise foi...

    <o:p> </o:p>

    Appuyé sur les interviews de 2 Maîtresses « professionnelles » et sur quelques chercheurs en comportement, le dossier a bien fouillé ce sujet...

    <o:p> </o:p>

    J'en ai retiré 3 citations :

    <o:p> </o:p>Le cerveau est le plus important et le plus organe sexuel...
    <o:p> </o:p>Le bdsm a enseigné au monde que le côté cérébral était plus important que le côté sexuel...
    <o:p> </o:p>Il faut accepter tous les fantasmes car qui peut se targuer d'être « normal »...
    <o:p> </o:p>

    Pour une fois, point de mise au pilori des adeptes, point de procès d'intention pour ceux qui pratiquent une activité « hors normes », point de divagations juridiques...

    <o:p> </o:p><o:p> </o:p>

    La douleur a aussi été approchée, avec une conclusion étonnante, qui affirme que les zones du cerveau qui traitent de la douleur, sont situées en toute proximité de celles qui traitent du plaisir... Ce qui pourrait expliquer que certaines personnes ont besoin de la douleur comme « booster » du plaisir...

    <o:p> </o:p>

    Alors évidemment, si la majorité des pratiquants le font de manière consensuelle et volontaire, il est bien admise que certains le font pour combattre leur frustration... que ce soit en tant que soumis pour culpabiliser à outrance de fautes commises dans le passé ou d'une enfance malheureuse. Et que ce soit en tant que Dominateur pour évacuer leur désir de pouvoir et de violence de manière agressive... Hélas, aucune activité n'est épargnée par les excès et les abus...

    <o:p> </o:p>

    Donc, pour finir, si vous voyez dans votre programme une rediffusion de cette émission du Discovery Channel, « Sex Sense » sur le bdsm, foncez !!!

    <o:p> </o:p>

    Adeptes V/vous serez ravis, curieux informés, détracteurs certains de vos arguments auront fondu comme neige au soleil...

    <o:p> </o:p>

    Alors j'en profite pour vous souhaiter une belle semaine à toutes et tous...


     

    34 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique